Le "sang impur" selon les historiens

« Le «sang impur» fait référence au sang des rois et des aristocrates, pas des peuples étrangers » Patrice Gueniffey (Le Figaro, 14/5/2014)

 

« Une interprétation aussi fausse que dangereuse, parce qu'elle nourrit la confusion des esprits, court à propos de l'expression "sang impur" dans la Marseillaise pour faire de ce sang impur celui des "révolutionnaires", du "peuple" sacrifié pour la bonne cause. Les textes de l'époque démentent catégoriquement cette vision sacrificielle et a-historique. Il faut assumer son passé. » Jean-Clément Martin, ancien directeur de l'Institut d'Histoire de la Révolution Française (blogs.mediapart.fr/jean-clement-martin 10/1/2016)

 

« Cest une explication, fausse, farfelue, créée... par un jeune professeur de lettres qui a voulu faire l’intéressant… le « sang impur », ce sont les ennemis de la liberté, de la Révolution. » Bernard Richard, auteur de "Les emblèmes de la République" (Les GG veulent savoir: Benzema : "La Marseillaise appelle à faire la guerre" – BFMTV 18/04/2018, 6°mn) (L’obs, 14/5/2014)

 

Comme le montrent toutes les citations historiques, et comme l'ont confirmé Pierre Serna (directeur de l’Institut d’Histoire de la Révolution Française) et tous les historiens du colloque de 2016 sur la Marseillaise, le "sang impur" est toujours celui des ennemis de la Patrie, Français ou étrangers.

 

L'infox, selon laquelle le « sang impur » serait celui des soldats français donnant leur vie pour la Patrie, est une invention du XXIème siècle. Apparue en février 2006, elle évite certes à l'hymne toute accusation de racisme ou de xénophobie, mais elle ne repose sur aucune source historique.